13/06/2018

PORTRAIT DE LUDOVIC STAUFFER

Directeur adjoint des Ecoles techniques du CIFOM et du CPLN

Né en 1975

Habite au Locle

Parcours en bref

Ludovic Stauffer est né au Locle. En 1996, il obtient son diplôme d'ingénieur en électrotechnique/électronique à l'Ecole d'Ingénieur du Canton de Neuchâtel, puis se perfectionne avec une formation postgrade HES d'ingénieur en informatique, à l'Ecole d'Ingénieurs de St-Imier. Après avoir exercé comme responsable CAD chez Etel puis ingénieur software chez Ismeca, il travaille chez TeleAlarm comme chef de projet et développeur de systèmes électroniques à haute fiabilité, dans le domaine des télécommunications et de la sécurité. Il prend ensuite la tête d’équipes de R&D dans cette même entreprise puis occupe un poste similaire pendant huit ans au sein de la division HealthCare du groupe Bosch.
Lorsqu’il entend parler de la création et la mise en place Pôle technique neuchâtelois, il postule pour le poste de directeur adjoint des Ecoles techniques du CIFOM et du CPLN et rejoint l’équipe en août 2017.

Quel est l'objectif du regroupement des écoles techniques du CIFOM et du CPLN ?

Depuis août 2017, les écoles techniques du CIFOM et du CPLN sont dirigées par une équipe de direction unique et forment le "Pôle de formation professionnelle technique neuchâtelois", ou Pôle technique. Ce regroupement fait véritablement office de pionner dans le contexte de création d'un Centre de formation professionnelle neuchâtelois (CPNE), voulu par le Conseil d'Etat et qui sera composé à terme de différents pôles de compétences. Les objectifs du Pôle technique sont notamment d'offrir une meilleure visibilité à la formation professionnelle technique neuchâteloise, de créer de fortes synergies entre les lieux de formation, de renforcer les collaborations avec le tissu industriel régional et d'offrir aux différents partenaires un interlocuteur unique au niveau cantonal.

Quelle est la contribution du Pôle technique à la chaîne d’innovation neuchâteloise ?

En tant qu'institution de formation, notre mission principale est de mettre sur le marché des travailleuses et travailleurs parfaitement compétents dans leur domaine d'activité, dotés au demeurant d'une solide culture technique. Avec une maturité professionnelle technique en poche, nos diplômées et diplômés peuvent poursuivre leur formation et se spécialiser au travers d'études d'ingénieur. Celles et ceux qui le souhaitent peuvent également approfondir leurs connaissances avec une formation supérieure (ES).

Afin de doper leur efficacité et leur créativité, un dénominateur commun doit relier tous ces jeunes gens : l'amour de la technique et des technologies. Nous faisons en sorte que le coup de foudre opère, grâce à nos équipes d'enseignantes et enseignants eux-mêmes passionnés, et à des contenus pédagogiques actuels, riches et captivants. On l'aura compris : bien qu'elle soit de nature indirecte, la contribution d'une école technique à la chaîne d'innovation est fondamentale puisqu'elle se concentre sur l'humain, qui est (et espérons qu'il le restera !) central à tout processus d'innovation.

D'autre part, et bien que nous n'ayons pas pour attribution d'effectuer de la recherche et du développement comme nos partenaires de Microcity Pôle d'innovation, nous soutenons le tissu économique régional dans des démarches de réalisation d'idées. Ceci au travers de mandats ponctuels, notamment des projets d'atelier, des travaux pratiques ou, pour nos filières supérieures de techniciens ES, des travaux de diplôme notamment.

En 2017, une « Automation Academy » a été installée sur votre site de la Maladière à Neuchâtel. De quoi s’agit-il exactement ?

Elle s'articule autour de 3 axes principaux :

Tout d'abord, l'Automation Academy est un environnement de formation : suite à la reconstruction complète d'un des bâtiments de notre site de la Maladière, une halle d'automation centrale et ouverte sur les ateliers d'automation a été conçue. Pensée avec une approche collaborative correspondant très bien aux pratiques actuelles de l'industrie, elle se trouve également à proximité immédiate de nos ateliers de mécanique, d'électronique et d'informatique.

écoles techniques

Ensuite, l'Automation Academy est un partenariat avec un des leaders mondiaux de l'automatisation, SMC. Dans ce cadre, nous avons inauguré en septembre dernier et en première mondiale, un système didactique appelé "Smart Innovative Factory". Il permet de promouvoir et développer les connaissances spécifiques à l'industrie 4.0. La première phase de ce projet touche à sa fin avec les dernières mises au point matérielles. La deuxième phase va se dérouler tout au long du mois de juin avec le déploiement des couches logicielles "hautes" (notamment un ERP permettant de simuler entièrement la gestion d'une chaîne logistique), et sera ponctuée par une formation approfondie des enseignants par notre partenaire.

Dès la rentrée d'août 2018, ce simulateur d'usine intelligente permettra ainsi à nos élèves de se former aux techniques et technologies d'automatisation les plus récentes, et de se familiariser avec les principes de l'industrie 4.0.

Enfin, l'Automation Academy est également une plateforme de rencontre, de réflexion et de collaboration. En interne, il s'agit de faire cohabiter de nombreuses filières autour d'activités pédagogiques communes. Dans un contexte plus large, son objectif est la mise en relation d'acteurs économiques et académiques, la création de dynamiques et le développement des savoir-faire et des connaissances de chacun au travers de partenariats et de projets.

Propos recueillis par Victoria Barras

Autres articles

PORTRAIT D' Emmanuelle Reuter

Prof. Assistante en management de l’innovation à l’UniNE
Co-responsable du master en innovation

Née en 1982
Habite à Neuchâtel, mariée, une fille de 10 mois

En savoir plus

PORTRAIT D'Alain-Serge Porret

VP Systèmes intégrés et sans fils, CSEM Neuchâtel

Né en 1971
Habite à Neuchâtel

En savoir plus

PORTRAIT D'ALEXIS BOEGLI

Collaborateur scientifique, Laboratoire d'actionneurs intégrés EPFL
Professeur à la HE-Arc ingénierie Neuchâtel

Né en 1966
Marié, 2 enfants bilingues
Habite à Gampelen

En savoir plus