22/10/2018

Mission BepiColombo vers Mercure

L'entreprise neuchâteloise Micro-Cameras & Space Exploration SA a réalisé 3 micro-caméras permettant de photographier des éléments critiques pour le succès de la mission d’exploration de la planète Mercure BepiColombo, développée par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) conjointement avec l'Agence spatiale japonaise (JAXA).

La mission BepiColombo, développée par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) conjointement avec l'Agence spatiale japonaise (JAXA), est une mission d’exploration de la planète Mercure. Le voyage en direction de Mercure a débuté le 20 octobre 2018 depuis Kourou en Guyane française. La mission est composée de deux satellites et d’un module de transfert qui ont été lancés par Ariane 5.

Le premier satellite, le « Mercury Planetary Orbiter (MPO) » a été développé par l’ESA et comprend plusieurs instruments scientifiques destinés à l’étude de la surface et de la composition interne de la planète. Le second, le « Mercury Magnetospheric Orbiter (MMO) » a été développé par la JAXA et comprend plusieurs instruments scientifiques destinés l'étude de l'atmosphère et de la magnétosphère de la planète.

Des instruments développés à Neuchâtel

L’instrument à bord BepiColombo Monitoring Camera a été développé par l'entreprise neuchâteloise Micro-Cameras & Space Exploration SA (MCSE), depuis sa conception jusqu’à la livraison du modèle de vol en passant par la réalisation d’une maquette fonctionnellement représentative. Il est composé principalement de 3 micro-caméras et d’une unité de contrôle et de traitement de données.

Les 3 micro-caméras sont disposées sur le module de transfert de façon à obtenir des champs de vue permettant de photographier des éléments critiques pour le succès de la mission : une micro-caméra observe les panneaux solaires, une autre une antenne et bras avec un magnétomètre, et la troisième une antenne de transmission de données. Le déploiement des larges panneaux solaires, des antennes et du bras sont des opérations très critiques et importants pour le bon déroulement de la mission.
Durant le voyage vers Mercure qui va durer 7 ans, les micro-caméras seront utilisées pour photographier les passages près de planètes, comme Venus, et à l’approche de Mercure.

C’est grâce à son savoir-faire dans le développement de micro-caméras résistantes aux contraintes des environnements extrêmes et éprouvées avec succès sur de nombreuses missions spatiales (Rosetta vers la comète Tchouri, missions vers la Lune, Mars, et autour de la Terre) depuis plus de 15 ans que l’entreprise MCSE a été choisie par l’ESA et Airbus pour réaliser cet instrument sur une des missions d’exploration les plus importante de l’ESA.

Autre contribution de MCSE pour la mission

MCSE a également participé au développement d’une partie d’un instrument scientifique d’imagerie (SIMBIO-SYS) se trouvant dans le satellite Mercury Planetary Orbiter et destiné à observer la planète Mercure en haute résolution et en 3D. La contribution de MCSE concerne une unité de contrôle et nous permettra de valider un lien de communication rapide dans l’environnement extrême autour de Mercure.

Autres articles

Projet MAGENTA - Alexandra Homsy

Découvrez le projet MAGENTA, focalisé sur la recherche de matériaux thermoélectriques polyvalents, rentables, et non-toxiques afin de permettre le passage économique et environnemental à l’énergie durable en Europe.

En savoir plus

Création de la société Microcity SA

La nouvelle structure, fortement ancrée dans le canton, avec des sites situés à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, entrera en opération le 1er janvier 2019.

En savoir plus

1DROP réunit 4,25 millions de dollars pour développer des solutions de diagnostic médical portable nouvelle génération

Cet investissement permettra de soutenir la commercialisation et le développement de nouveaux panels de tests diagnostic.

En savoir plus