9/11/2017

Comprendre les évolutions de microstructures du métal

Visite du laboratoire de métallurgie thermomécanique de l’EPFL, installé dans le bâtiment Microcity.

Au laboratoire de métallurgie thermomécanique de l’EPFL, installé dans le bâtiment Microcity, les scientifiques explorent les évolutions de la matière exposée aux sollicitations thermiques et mécaniques. Des expériences utiles à l’industrie d’aujourd’hui, et qui préparent celle de demain. Entretien avec le Prof. Roland Logé, qui dirige cette chaire financée pour moitié par une société privée, le groupe PX

Que se passe-t-il au plus profond d’un métal qu’on chauffe ou qu’on tord ? Cette question est au centre des attentions du laboratoire de métallurgie thermomécanique de l’EPFL, dirigé par le Prof. Roland Logé. Depuis la création de cette chaire en 2014, son équipe de chercheurs tente de comprendre les évolutions de microstructure d’un métal.  «Cela nous permet notamment de faire le lien entre certaines de ces modifications et les propriétés finales d’un matériau », relève le professeur Logé.

Impression 3D métal

Ces expériences sont liées au deuxième secteur de recherche du laboratoire : la fabrication additive, soit l’impression 3D des alliages métalliques. Cette nouvelle technologie est en passe de révolutionner l’industrie de fabrication de pièces métalliques, en venant s’ajouter aux techniques traditionnelles de la fonderie ou de l’usinage.  L’impression 3D métal consiste en la dépose de fines couches de poudre métallique, agglomérées au moyen d’un laser. « Nous travaillons sur divers types d’alliages, et notamment sur des alliages de métaux précieux », explique Roland Logé.

Une niche de recherche

Cette technique de fabrication permet des réalisations inédites avec des complexités géométriques importantes. Entre autres, des systèmes creux, qui peuvent inclure des capteurs par exemple. Cette technologie commence à s’implanter dans l’industrie et de grands groupes y investissent déjà des sommes colossales. Par conséquent, le laboratoire de l’EPFL n’est de loin pas le seul à mener des recherches dans ce sens. « Nous essayons alors de trouver la niche dans laquelle nous seront leaders et allons y concentrer nos travaux. Un de nos objectifs prioritaires est d’optimiser l’état de contrainte des matériaux, mais aussi de réussir à modifier la microstructure localement, afin de produire des pièces avec des caractéristiques très particulières. Nous y parvenons notamment par l’utilisation combinée de deux lasers de natures différentes ».

Financement à moitié privé

Le laboratoire dispose d’équipements particulièrement pointus. Pas moins de 18 personnes y travaillent, assistants ou doctorants. Cette chaire est financée pour moitié par la société PX Group. Active dans le monde des métaux et alliages, notamment pour le compte de l’industrie horlogère, la société est basée à La Chaux-de-Fonds. Avec seulement des avantages, comme le souligne Roland Logé. « C’est un véritable exemple de bon sponsoring. Nous avons une liberté académique totale. Mais la collaboration active de PX Group nous permet de mieux comprendre les besoins et les contraintes de l’industrie des métaux, ce qui nous permet ainsi d’orienter nos recherches dans des directions utiles à l’économie locale».

 

Prof. Roland Logé

EPFL, Chaire PX Group

Laboratoire de métallurgie thermomécanique

Microcity, Neuchâtel

Tel : +4121 695 4269 / +4121 695 4426 (Secrétariat)

 

 

Patrick Di Lenardo

Autres articles

Interview vidéo de Caroline Heid, présidente de Microcity SA

La nouvelle présidente de Microcity SA précise les missions et fonctions de la nouvelle structure dédiée à l'innovation à Neuchâtel.

En savoir plus

Kizy Tracking SA rejoint le groupe Spectos

Spectos développe son offre de solutions dans le secteur de l’IdO et de la logistique intelligente au moyen d’investissements stratégiques dans la plateforme mondiale de suivi en direct de Kizy Tracking SA

En savoir plus

Coat-X : clôture de sa deuxième levée de fonds

Ces nouveaux fonds seront utilisés pour offrir de nouvelles solutions à leurs clients ainsi que pour stabiliser et faire grandir l'équipe.

En savoir plus